Science et méditation pleine conscience

De nombreuses recherches récentes démontrent les bénéfices pour la santé et le bien-être d’une pratique régulière de la méditation pleine conscience.

Stress

Le stress est la réaction de notre corps face à un danger imminent. Si cette réaction est parfaitement adaptée face à un danger physique, nous préparant soit à affronter la menace soit à la fuir, elle l’est moins face aux multiples contraintes et incertitudes auxquelles nous confrontent notre travail ou notre vie privée.

Plusieurs études montrent que la méditation active les fonctions parasympathiques de notre organisme, régule l’activité de l’amygdale et développe l’activité des zones du cerveau responsables de la gestion des émotions.

La méditation a un impact important sur la perception du stress ainsi que sur ses marqueurs physiologiques.

Créativité

La méditation pleine conscience favorise le « raisonnement divergent », qui est à la source de la créativité, et permet la création d’un plus grand nombre d’idées originales. Grâce à son effet sur la concentration, démontré dans plusieurs études, la méditation permet aussi plus d’efficacité dans les taches créatives en évitant l’interférence d’autres pensées parasites.

Concentration

La recherche a démontré que la pratique de la méditation créait des modifications structurelles dans les régions du cerveau responsables de la concentration.

Les personnes qui pratiquent la méditation sont capables de se concentrer plus longtemps sur une même activité et fragmentent moins leurs activités.

Anxiété

De très nombreuses recherches montrent les bénéfices de la méditation sur le stress et l’anxiété, y compris quand l’anxiété atteint un niveau reconnu par les médecins comme pathologique.

Relations

Les recherches montrent que la pratique de la méditation améliore les relations et la communication.

La méditation peut améliorer votre capacité à nouer et approfondir des relations avec les autres. Plus à l’aise avec vous-même, vous accepterez également plus facilement les autres comme ils sont et serez plus à même d’établir des relations profondes et stables.

Quelques sources pour en savoir plus

Gestion du stress
  1. Goldin, P. & Gross, J. (2010). Effects of mindfulness-based stress reduction (MBSR) on emotion regulation in social anxiety disorder. Emotion. 10, 1. 83-91.
  2. Hölzel, B., Carmody, J., Vangel, M., Congleton, C., Yerramsetti, S., Gard, T. & Lazar, S. (2011) Mindfulness practice leads to increases in regional brain gray matter density. Neuroimaging. 191. 36-43.
  3. Mackenzie, C., Poulin, P. & Seidman-Carlson, R. (2006). A brief mindfulnessbased stress reduction intervention for nurses and nurse aides. Applied Nursing Research. 19, 2. 105-10.
Créativité
  1. Ostafin, B. & Kassman, K. (2012). Stepping out of history: Mindfulness improves insight problem solving. Consciousness and Cognition. 21, 2. 1031 – 1036.
  2. Colzato, L., Ozturk, A. & Hommel, B. (2012). Meditate to create: the impact of focused-attention and open-monitoring training on convergent and divergent thinking. Front. Psychology. 3, 116.
  3. Greenberg, J., Reiner, K. & Meiran, N. (2012). “Mind the Trap”: Mindfulness Practice Reduces Cognitive Rigidity. 7, 5.
Concentration
  1. Levy, D., Wobbrock, J., Kaszniak, A. & Ostergren, M. (2012). The Effects of Mindfulness Meditation Training on Multitasking in a High-Stress Information Environment. Proceedings of Graphics Interface. 45-52.
  2. MacLean, K. A., Ferrer, E., Aichele, S. R., Bridwell, D. A., Zanesco, A. P., Jacobs, T. L., Saron, C. D. (2010). Intensive Meditation Training Improves Perceptual Discrimination and Sustained Attention. Psychological Science. 21, 6. 829-839.
    Jha, A. P., Stanley, E. A., Kiyonaga, A., Wong, L., & Gelfand, L. (2010).
  3. Examining the protective effects of mindfulness training on working memory capacity and affective experience. Emotion. 10, 1. 54-64.
  4. Tang, Y., Lu, Q., Geng, X., Stein, E. A., Yang, Y., & Posner, M. (2010). Short-term meditation induces white matter changes in the anterior cingulate. Proceedings of the National Academy of Sciences. 107, 35. 15649-15652.
Relations
  1. Wachs, K. & Cordova, J. (2007). Mindful Relating: Exploring Mindfulness and Emotion Repertoires in Intimate Relationships. Journal of Marital and Family Therapy. 33, 4. 464 – 481.
  2. Barnes, S. et al., (2007). The role of mindfulness in romantic relationship satisfaction and responses to relationship stress. Journal of Marital and Family Therapy. 33, 4. 482-500.
  3. Dekeyser, M., Raes, F., Leijssen, M., Leysen, S. & Dewulf, D. (2008). Mindfulness skills and interpersonal behaviour. Personality and Individual Differences. 44, 5. 1235 – 1245.
  4. Carson, J., Carson, K., Gil, K. & Baucom, D. (2004). Mindfulness-Based Relationship Enhancement. Behavior Therapy. 35, 3. 471 – 494.