12 Apr Méditation pratique : la marche méditative

marche-meditativeLa méditation peut se pratiquer de multiples façons : allongé, assis, en silence, en musique, chez soi ou encore à l’extérieur. La marche meditative est l’une d’entre elles associée depuis l’antiquité aux grands courants de spiritualité et de voyage intérieur, qu’ils soient orientaux ou occidentaux, religieux ou laïcs.

Cette pratique est adaptée à tous, et particulièrement à celles et ceux qui rencontrent quelques difficultés à demeurer assis ou immobile un long moment. Paraissant moins austère ou plus naturelle qu’une pratique assise, elle permet ainsi un recentrage sur soi,  en reprenant conscience de ce corps que la vie courante nous fait oublier au détriment de l’activité quotidienne intempestive. Marcher, dans un posture bien droite, en laissant aller ses idées, en fixant son attention sur son souffle et sur les sensations ressenties à chaque étape du mouvement de la marche décomposée lentement. Marcher en se connectant avec la plante de son pied qui se pose au sol alors que le talon de l’autre pied se soulève lentement. Marcher en sentant les mollets et les muscles des cuisses se contracter progressivement, successivement. Ressentir son bassin se balancer au gré de chaque pas et le vivre en conscience.  Enfin, repenser son corps à travers ce mouvement simple et répétitif de balance et de recherche d’équilibre constant, rythmé par la respiration.

La marche méditative est également un moyen de reprendre contact avec l’environnement qui nous entoure. Marcher dans la nature devient alors un voyage intérieur où l’harmonie et la sérénité d’une forêt, d’un paysage de montagne ou de mer pénètre notre mental et notre organisme tel un fluide apaisant. Le rythme est personnel, en fonction de l’humeur de chacun, mais une marche lente est plus propice à une perception fine, consciente  de chaque mouvement. En outre, elle permet à ceux qui connaissent une fâcheuse tendance à engloutir les activités à une vitesse vertigineuse, de se repenser et de reprendre conscience du monde et de l’existence sous un autre angle. Est-il indispensable de toujours courir pour être heureux, pour être ou se montrer plus performant. Décider dans la rapidité et se penser dans l’urgence en permanence n’est il pas une illusion, un leurre ? Après quelques temps de pratique, la marche méditative déteindra progressivement sur votre posture générale, et vous sentirez votre corps se régler sur un rythme plus paisible, à l’écoute de votre réel besoin, lui accordant cette pause informelle de fluidité, et de tranquillité.

Shine out !